Le Randonneur

Recherche pour: Top 5

Nombre de résultats: 19

Mon top 5 des récits de voyage à bicyclette 2023

Cette année encore, entre les plus de soixante récits de voyage à vélo publiés, le choix n’a pas été facile. D’autant que tous n’ont pas été lus, rendant cette sélection annuelle sûrement incomplète, imparfaite, subjective. Certains textes, déjà présentés dans la revue, auraient également mérité d’y figurer ! Il faut l’accepter, l’objectif de ce Top 5 présent sur le site du Randonneur depuis 2016 étant de proposer de bons moments de lecture, à travers des ouvrages recommandés pour leur qualité, originalité, sensibilité. Laissez-vous séduire et bon voyage à vélo.

Jean-Yves Mounier

Cécile & Cyril Colle

Rouler comme dans un rêve

160 pages, 25 €, Autoédition disponible sur le site dédié

Cinq jours après leur départ, les jeunes marié.e.s lâchent, tout étourdi.e.s par la nouveauté : « Nous n’en revenons toujours pas d’être ici, maintenant, à vélo, tous les deux ». Spontanéité qui aurait pu s’interrompre rapidement, tant les péripéties du voyage à vélo sont parfois rédhibitoires, mais… ils vont pédaler pendant onze mois, visité neuf pays sur trois continents et parcourir plus de 11 000 km. Dès les quatre premières pages de leur ouvrage, Cécile et Cyril offrent à leur lectorat un véritable résumé de ce qu’est le voyage à vélo, ses attentes, ses remises en cause, ses ouvertures vers soi-même et le monde… En interpellant fréquemment lectrices et lecteurs, le couple crée une véritable complicité, agrémentant le propos d’illustrations originales et de réflexions spontanées, signe du bonheur pris lors de ce périple au long cours.

Un grand format, des photos de qualité et un récit captivant, tous les ingrédients sont réunis dans ce livre auto-édité avec grand soin et en font déjà un classique du genre digne de figurer dans toutes les bibliothèques d’amateurs de récit de voyage à vélo.

Rouler comme dans un rêve

Plouheran, à vélo de Bretagne à Téhéran

Isabel Del Real

Plouheran, à vélo de Bretagne à Téhéran

288 pages, 35 €, Autoédition disponible sur le site dédié

Inutile de rechercher Plouheran dans un atlas, vous ne trouveriez pas de lieu ainsi dénommé ! Il s’agit en fait d’un mot-valise, fait de Plouër – accessoirement sur-Rance, petite bourgade nord-bretonne – et de Téhéran, départ et arrivée d’une incroyable épopée à bicyclette pour celle qui se demandait avant de partir : « Que faire sinon aller à vélo à Téhéran, à pied, c’est trop long ». Isabel n’a aucune expérience en la matière, elle ne sait même pas si elle aime le vélo et pour elle, la Bretagne-Sud, c’est déjà l’aventure…

Dans ses sacoches, en plus du matériel habituel et strictement nécessaire, elle emporte carnets, crayons, peintures et pinceaux, elle veut dessiner et vivre au maximum cette aventure dont elle se demande souvent quel en est le sens véritable. Au fil des rencontres, des frayeurs nocturnes, des paysages sublimes ou plus ordinaires, elle va suivre sa route, rencontrer l’amitié et le partage, et donner naissance à un superbe roman graphique tout en noir et blanc, juste agrémenté en sa fin d’un lumineux carnet d’aquarelles, sorte de pendant à des dessins souvent nocturnes et au noir très foncé. Le récit est attachant, et même si Isabel se demande finalement comment évoquer ce qu’elle aime, elle parvient parfaitement à nous entraîner dans ses roues.


Jean-Pierre Poinas

Rome, sous les pierres comme au ciel

160 pages, 18,90 €, Elytis

« De l’errance d’un cycliste correctement déboussolé surgissent des merveilles natives ». Cette errance, Jean-Pierre va l’exercer sur les collines de Rome, allant sans relâche sur son vélo gravel à la rencontre de lieux et de personnages plus ou moins emblématiques de la capitale italienne, au gré des rencontres, des anecdotes, d’un accident même qui va lui permettre de découvrir une autre de ces innombrables églises qu’il prend tant de plaisir à visiter !

Il pourrait s’agir ici d’un habituel guide touristique de la ville mais il n’en est rien ; l’auteur teinte son récit d’une ambiance digne des meilleurs romans policiers, la pimente d’une touche de surnaturel sans négliger pour autant un côté très érudit dans son propos.

Nul besoin d’être un grand connaisseur de la « ville éternelle » pour goûter toute la saveur de ce texte au ton irrévérencieux et humoristique et se régaler de la vision très personnelle portée sur les œuvres picturales et sculpturales, plus charnelles que formelles !

Rome, sous les pierres comme au ciel

Les reliefs éphémères

Matthieu Stelvio

Les reliefs éphémères

156 pages, 9,95 €, BoD

En 2020, j’avais déjà placé Matthieu Stelvio et Les immensités secrètes (156 pages, 8,95 €, Books on Demand) dans mon Top 5, conquis que j’avais été par la qualité du texte et la poésie qui s’en dégageait. Dans ce nouvel ouvrage, le troisième consacré au voyage à vélo, Matthieu délaisse les grandes étendues de Scandinavie et s’en va en « voyage au-delà des neiges andalouses », en route vers Gibraltar. Lui qui pensait autrefois que se projeter dans l’avenir l’empêcherait de profiter de l’instant est maintenant plus serein, plus confiant envers les autres et lui-même et peut jouir de la lenteur et de la douceur qu’offre la bicyclette, hors des modes et de la folie humaine.

Hymne d’amour à l’Auvergne, déception de la Costa Brava, ascension du pico de Veleta et surtout sa descente épique par un sentier, rien ne manque pour rendre la lecture palpitante jusqu’au pays des cigognes. Et, pour l’auteur, se rendre compte que la béatitude tant recherchée n’est nulle part et qu’il est peut-être mieux de « poursuivre des sommets inatteignables », de « tracer un chemin […] , écrire une histoire et rêver de la suivante ».


Tazab

Les Pyrénées de Victor Hugo

128 pages, 25,90 €, Elytis

« Victor a mal aux fesses ». Voici bien un incipit qui mériterait de figurer dans toute anthologie du genre et nous fait entrer clairement dans l’univers très imaginatif de Tazab. Victor, c’est Victor Hugo, la cause de son mal postérieur n’est pas le vélo mais la banquette mal rembourrée de la malle-poste qui le conduit, en 1843, en compagnie de Juliette Drouet son amante, vers Biarritz, pour une traversée des Pyrénées qui le mènera jusqu’à Cauterets.

Cent soixante-dix-neuf ans plus tard, Tazab se lance dans une « épopée cyclo-romantique » sur les traces du grand écrivain, allant jusqu’à prolonger l’aventure jusque sur les bords de la Méditerranée. Pour raconter ce périple, le médecin auvergnat va utiliser tous les styles à sa disposition, qu’ils soient littéraires ou graphiques. Il n’hésite pas à prendre Victor sur son porte-bagages, il lui envoie des cartes postales et s’appuie sur le texte de ses impressions de voyage et du journal de Juliette rédigé sur le vif (regroupé dans Voyage aux Pyrénées, édition de 2014, Cairn) pour faire vivre le sien, l’illustrant de très belle manière avec humour et dérision.

Déjà présenté dans Le Randonneur n° 84, cet ouvrage pas comme les autres est un digne successeur de Dordogne, de la source à l’océan, chroniqué lui aussi dans les pages « Bibliothèque » du Randonneur n° 77.

Les Pyrénées de Victor Hugo

Mon top 5 des récits de voyage à bicyclette 2022

Hervé Le Cahain a répertorié près d’une soixantaine de récits de voyage publiés en français dans lesquels toutes les destinations, les modèles de bicyclette, les motivations sont présents, le voyage se faisant seul, en couple, en famille ou en groupe plus ou moins informel.
Extraire de ce panel cinq titres a, cette année encore, été un exercice difficile, nombre de récits aurait pu trouver leur place ici (Aurélia Brivet, Nathan Pigourier, Bastien Delesalle, par exemple, auteurs déjà connus des lecteurs de la rubrique « Bibliothèque » ), tous n’ont pas été lus, mais voilà « Choisir, c’est renoncer » pour reprendre la célèbre citation d’André Gide et j’ai choisi…

Cinq récits de voyage que j’ai aimés, qui m’ont fait pédaler avec eux, qui m’ont montré la beauté du monde et de ses habitants. Une sélection subjective et partielle, quitte à vous de partir à la recherche d’autres sensations de lecture, en vous les souhaitant nombreuses et variées.

Jean-Yves Mounier

Micka Berrotaran

À tour de roue

228 pages, 34 €, Éditions Youka, disponible auprès de l’auteur

En 2019, Micka alors âgé de vingt-et-un ans s’envole pour le Pérou, achète Hector sa bicyclette à Lima et s’en va pour six mois pédaler en Amérique du sud, avec la Patagonie comme objectif ultime. Il veut aller à la rencontre du monde, de ses habitants, de ses paysages, il va surtout à la rencontre de lui-même, voulant vivre sa propre vie, partant sans se retourner. Il souhaite également assurer la promotion de l’association ZurekiN qui s’est fixée pour mission d’apporter une aide adaptée à des personnes atteintes de déficience motrice, suite à un accident survenu dans le cadre d’une activité sportive.

Pour réaliser cette autoédition, il s’est assuré le concours d’une artiste graphiste et illustratrice, Clara Lauga, qui va donner vie de belle manière à son récit écrit par petites touches naturalistes et d’une grande sincérité, y ajoutant nombre d’illustrations et photos souvent en pleine page, variant les polices de caractère et leur taille, entre écriture manuscrite et tapuscrite.

L’ensemble est fort réussi, la lecture est fluide et passionnante, un récit de voyage original à déguster sans modération.

A tour de roue de Micka Berrotaran

La Loire en roue libre de Jean-Louis Boudart

Jean-Louis Boudart

La Loire en roue libre

281 pages, 12,90 €, Transboréal

La Loire est sûrement le circuit le plus populaire dans le milieu des cyclo-voyageurs, occasionnels ou au long cours. Tout au long du fleuve, les infrastructures se développent, transformant peu à peu l’itinéraire en véritable autoroute cycliste.

Sur sa Petite Reine, un gravel, tout juste remis d’un cancer, l’auteur s’en va suivre le fleuve des Rois et en explorer les aspects les plus intimes, humains, géographiques, économiques et littéraires, entretenant avec lui une histoire d’amour tendre, cultivée, comme un pied de nez à la maladie qui l’a tellement fait douter. En prenant le temps, en dégustant la lenteur du voyage qui s’impose de plus en plus. « Malgré moi, et sans vraiment m’en rendre compte, je progresse de plus en plus lentement. »

Au-delà d’illustres références, Rabelais, Turner, Balzac, Ronsard, pour n’en citer que quelques-unes, Jean-Louis Boudart n’oublie pas que le fleuve sauvage – à l’exception peut-être de sa rencontre avec l’Océan – est vivant et continue à faire exister sur ses berges nombre d’associations, de particuliers, de personnages aux immenses qualités humaines.

Tout cela nous donne un texte de grande qualité, une revanche sur les aléas de la vie et offre un visage notablement différent du fleuve. « Le secret du bonheur : savoir se satisfaire ».


Malo Le Fur

Cap (au) Nord

69 pages, 10 €, Les Éditions La Belle Terre

Saint-Jacques-de-Compostelle, la Carretera austral ou bien le Cap Nord figurent sans conteste parmi les buts de voyage les plus recherchés par les cyclistes en quête d’aventures, de paysages décoiffants et de rencontres.

Malo Le Fur a choisi, pour cet été 2021, de s’en aller sur les routes scandinaves, à la recherche d’  « une double élévation : l’une physique vers les contrées nordiques, l’autre spirituelle, à la découverte de moi-même. »

Pour notre plus grand plaisir, il va rapporter de ce voyage ce très joli petit livre, alternant courts textes et poèmes, agrémentés de photos en noir et blanc qui traduisent bien les pensées de l’auteur, offrant ainsi une approche originale et sensible d’un voyage à bicyclette des plus classiques, « rencontre du vertical et de l’horizontal » offerte par la Norvège et ses fabuleux paysages.

Une manière originale et poétique d’aborder le récit de voyage à bicyclette qui devrait séduire tout amateur du genre !

Cap (au) Nord de Malo Le Fur

Heureux qui comme Ulysse de Pauline Masson

Pauline Masson

Heureux qui comme Ulysse

334 pages, 22 €, Gilbert Jaccon éditeur

Après une carrière professionnelle bien remplie et une vie familiale aboutie, Pauline se décide à partir seule – parce que c’est plus facile – avec Ulysse, chargé de sacoches, sur les routes du monde.

Ce n’est pas une novice, elle entretient de longue date une histoire d’amour avec ses bicyclettes successives et l’envie de ce voyage ne pouvait que se concrétiser au moment du départ à la retraite, « fête de la fin et du début ».

« Partir pour mieux revenir » mais aussi « aller vers les autres, voir, sentir, humer écouter, comprendre le monde… », sa motivation est énorme, elle aime la vie et va devenir nomade pendant un peu plus d’un an, avant qu’un événement tragique ne la ramène à la réalité et à son domicile. Il lui faudra quinze ans pour aborder de nouveau cet épisode de sa vie et nous livrer ce récit enthousiasmant, chaleureux et, malgré l’adversité, fondamentalement optimiste sur la nature.

Présenté dans Le Randonneur n° 81 de janvier 2023, cet ouvrage joliment et originalement mis en forme – regardez simplement la couverture pour vous en convaincre ! – séduit par sa délicatesse et l’amour qui s’en dégage, un futur classique du genre à n’en pas douter.


Céline Ohnenstetter-Falempin

Une famille à vélo jusqu’en Iran

192 pages, Éditions du Chemin des Crêtes

Deux tendances semblent se dessiner ces dernières années en matière de voyage à vélo : celle de partir seule pour une femme et celle de partir en famille sur les routes du monde. Céline, Manuel et leurs deux filles, Jeanne et Elsa, font partie de ces voyageurs qui n’hésitent pas à tout laisser du train-train quotidien pour aller voir ailleurs de quoi, de qui le monde est fait, offrant aux enfants une ouverture au monde incomparable.

Ce livre ne se veut pas un classique récit de voyage – même s’il en emprunte les codes – ni un guide pratique et touristique, il se veut le témoignage d’une expérience vécue à travers deux voyages familiaux, pour montrer aux futurs parents aventuriers que partir avec sa progéniture n’est pas une vue de l’esprit, ne met pas en péril la santé ou la sécurité des chères têtes blondes, pour peu d’un peu de préparation, d’anticipation et surtout de bons sens.

Bien mis en page et agréablement illustré de photos, cartes et encadrés à visée pédagogique, ce livre à l’écriture fluide qui célèbre les moments heureux et joyeux – sans pour autant occulter les autres – donne forcément envie de partir, en famille… ou en solitaire, homme et femme !

Une famille à vélo jusqu'en Iran de Céline Ohnenstetter-Falempin

MON TOP 5 DES RÉCITS DE VOYAGE À BICYCLETTE 2021

Plus de cinquante récits de voyage recensés cette année par mon ami Hervé, une bonne année donc, dont il convient d’extraire la substantifique moelle … Pas facile, beaucoup de parutions en fin d’année civile, des titres difficilement accessibles, un temps de lecture pas forcément extensible ! Cette nouvelle sélection annuelle est forcément imparfaite, subjective, pourquoi pas injuste, mais elle traduit bien, au-delà de toutes ses limites, la grande diversité de styles, de destinations, de motivations, qui fait du récit de voyage à bicyclette un véritable genre littéraire. Lisez, voyagez, rêvez !

Jean-Yves Mounier

Yannick Billard

Dans la roue du Petit Prince

250 pages, 12,90 €, Transboréal

Par le hublot d’un avion, le père de famille aperçoit, au-dessus du Sahara, un minuscule point lumineux. Et si c’était le le petit prince ? De cette interrogation, de la fascination pour le roman de Saint-Exupéry, va naître le projet de partir en famille sur les traces des pionniers de l’Aérospatiale, avec Le Petit Prince comme fil conducteur.

Yannick, sa femme et ses trois enfants vont pédaler six mois durant en direction de la Casamance, vivant une expérience familiale hors du commun, une expérience de vie dont ils reviendront changés, épanouis, ouverts aux autres comme à eux-mêmes et remplis d’une humanité propice à affronter une existence plus conventionnelle.

Présenté dans Le Randonneur n° 77 de septembre 2021, ce récit charme par sa poésie, l’originalité de sa démarche et la fluidité sensible de son écriture, offrant au lecteur une belle rencontre avec une famille attachante.


Chapalain l'Appel du Grand Nord

Valentin Chapalain

L’appel du Grand Nørd

260 pages, 21,90 €, Autoédition disponible auprès de l’auteur.

Valentin a un rêve depuis qu’il est tout petit : découvrir les grands espaces de Scandinavie et, pour ce faire, quel meilleur moyen que de partir à bicyclette pour s’en aller voir, tout là-haut, et répondre à l’appel du Grand Nørd ?

Comme de nombreux voyageurs actuels, Valentin va mettre à l’épreuve sa fibre citoyenne en entretenant des relations régulières avec des écoliers, il va quotidiennement ramasser des déchets le long de sa route mais, surtout, il va mettre à l’épreuve son goût des rencontres – on parle souvent du caractère rugueux des Scandinaves – et son amour pour la nature, exigeante dans ces contrées nordiques mais ô combien authentique.

Ouvrir ce livre, c’est partir à l’aventure avec Valentin qui nous emporte avec talent, sincérité et chaleur, dans ses sacoches pour découvrir des lieux et des personnages hors du commun. Au risque de ne plus pouvoir le refermer avant sa conclusion…


Thibault Clémenceau

Un duo vers l’inconnu

418 pages, 18,99 €, Autoédition disponible auprès de l’auteur.

De chez moi à chez toi à vélo, quoi de plus banal ? Sauf, peut-être, quand lui, Thibault, est français et qu’elle, Khanh Nguyen, est vietnamienne, qu’ils viennent de se marier et de décider d’aller de chez l’un à chez l’autre à bicyclette !

Un an, seize mille kilomètres, une sacrée mise à l’épreuve pour ce jeune couple qui, après avoir convaincu les familles respectives, va peaufiner son projet, intitulé Non La, du nom de ces chapeaux coniques omniprésents au Vietnam. Collecte de fonds pour une école, choix de l’itinéraire fortement influencé par la situation géopolitique puis sanitaire, péripéties familiales vont ponctuer un voyage atypique, du fait de la composition du couple, et laissant le temps de découvrir, de se faire sa propre opinion, au risque d’être déçu faute d’avoir trouvé les plus belles choses.

Volontairement écrit à partir des souvenirs et des photos et non, comme souvent, autour des notes prises pendant le voyage, ce récit nous présente un couple d’une grande générosité et qui sait porter sur les aléas de la vie un regard lucide mais optimiste, se concluant par cette injonction propre à éclairer l’existence : Deviens ce que tu es.

Clemenceau Un duo vers l'inconnu

A.Cl-David À vélo sur les Chemins bretons de Compostelle

Anne Clémencet-David

À vélo sur les Chemins bretons de Compostelle

243 pages, 19,50 €, Autoédition disponible auprès de l’autrice.

Il est de coutume de dire qu’il y a autant de chemins de Compostelle qu’il y a de pèlerins. Itinéraires principaux, secondaires, de jonction, selon le point de départ, ils sont plus ou moins connus, balisés, empruntés. Anne les connaît bien, elle qui « pèlerine » depuis plus de trente ans et défend à travers ses ouvrages la diversité des pratiques, des moyens de transport, des durées de marche ou de pédalage.

Qu’en est-il de la Bretagne et de ses trois itinéraires principaux, plus ou moins historiques ? Sont-ils vraiment accessibles, quelles traces laissent-ils sur le terrain ou bien dans le quotidien des riverains de ces chemins ? Autant de questions auxquelles Anne, son VAE et son fourgon, tente de répondre dans cet ouvrage qui vient quelque peu dépoussiérer la « mythologie » du pèlerinage vers Saint-Jacques.

D’un humour discret mais toujours de bon aloi, revenant régulièrement à de précédentes expériences, sachant traduire un amour délicat pour la Bretagne, Anne nous invite ici, au-delà des limites géographiques, à nous faire pèlerins et à aller voir ce qu’est le Chemin pour nous !


Dean Nicholson

Le monde selon Nala

320 pages, 18,90 €, City Éditions

Parler de « feel good » est devenu un lieu commun, que ce soit en matière cinématographique, littéraire ou sur les réseaux dits sociaux qui en font leurs choux gras. Dans ce segment, les animaux jouent un rôle important et il n’est pas rare que, pour provoquer quelques clics « populaires » supplémentaires, les animaux soient mis en avant, à commencer par les chats.

De là à soupçonner, dans ce récit, un coup commercial en mettant en valeur Nala, petite chatte trouvée abandonnée au bord de la route, au centre de ce récit de tour du monde à bicyclette, il n’y a qu’un pas…  Qu’il serait cependant réducteur de franchir, tant la narration de cette aventure va au-delà de cette tentation éditoriale et invite le lecteur à s’attendre à l’inattendu.

Qu’il soit ailurophile ou simple amoureux de la petite reine, chacun saura trouver dans ce livre généreux et rempli de bons sentiments une raison supplémentaire de ne pas se laisser aller à la morosité ambiante.

Nicholson Le monde selon Nala

MON TOP 5 DES RÉCITS DE VOYAGE À BICYCLETTE 2020

Plus de 1400 pages de lecture à travers cinq titres choisis subjectivement – mais avec grand soin – parmi la grosse quarantaine parue en 2020, voilà qui devrait aider les amateurs à affronter les frimas de l’hiver et les aléas d’une situation sanitaire qui n’en finit pas de générer de l’incertitude.
Installez-vous bien confortablement et partez à travers le monde en compagnie de voyageuses et voyageurs qui ont su partager avec talent leurs aventures.

Jean-Yves Mounier

Florian COUPÉ

Un art de parcourir le monde.

382 pages, 21 €, Alisio.

Pour Florian, partir est un acte de résistance, il veut nouer un dialogue entre sa plume et son pédalier, il souhaite découvrir de nouveaux lieux, comme voyageur et non comme touriste, simple consommateur de plaisirs tarifés. Lors de son voyage, en compagnie de Laura puis en solitaire, il convoque nombre d’écrivains voyageurs, il confronte l’histoire à la géographie, il s’interroge sur le sens du voyage, l’avenir de celui-ci – que restera-t-il quand il n’y aura plus de nouveaux lieux à découvrir, faut-il ou non en parler pour éviter l’arrivée de foules plus ou moins respectueuses –, la pérennité d’un couple dans cette aventure.

Déjà présenté dans le Randonneur n° 75, ce récit à la lecture des plus plaisantes mérite une place de choix l’abondante production consacrée au voyage à bicyclette.

Florian Coupé - un art de parcourir le monde

Justine Duquesne - l'appel du bout du monde

Justine DUQUESNE

L’appel du bout du monde..

400 pages, 18,90 €, City Éditions.

On devient vieux quand on arrête d’apprendre et je ne veux pas prendre de l’âge avant l’heure. Tel est le credo de Justine qui, tout au long de ce témoignage de vie, qui va bien au-delà du simple récit de voyage, nous entraîne délicatement dans son intimité et nous fait partager quatre ans de sa vie au cours desquels elle est partie à la découverte des autres et, surtout, d’elle-même. À tandem, en stop, en tuk-tuk, à vélo, entre autres moyens de transport, la bicyclette restant de loin son favori, elle parcourt le monde au gré des opportunités, des rencontres, des envies ou des désillusions, essayant à chaque fois d’en retirer du positif, de l’humain, de la force pour aller de l’avant.

À travers le récit de ce voyage initiatique très personnel et optimiste, malgré la noirceur de certains épisodes racontés, l’autrice aimerait donner la force à d’autres de se lancer, d’oser, afin de ne pas regretter ensuite.


Michael PINATTON

Paris-Téhéran à vélo.

234 pages, 17 €, Géorama.

Comme souvent dans ce type d’écrit, Michael commence à se poser des questions sur le sens de son voyage, sur les dangers encourus, sur sa réelle motivation à partir. Mais, très vite, deux raisons majeures vont s’imposer et le pousser vers le départ : redécouvrir le voyage, lui qui en est pourtant familier mais semble en avoir fait le tour, et se trouver. J’ai juste envie de vivre, et ce projet me rend vivant, dit-il à sa grand-mère avant de se lancer en direction de l’Iran.

Dans un style souvent familier, ironique, empreint d’une auto-dérision qui fait du bien, l’auteur nous entraîne à ses côtés – bien qu’il soit visiblement plus adepte de la solitude en voyage que de la compagnie – sur les routes des Balkans, de la Turquie et de l’Iran et nous fait partager en toute simplicité ses joies, ses doutes et son goût pour les jolies femmes.

Michael PINATTON – Paris-Téhéran à vélo

L'Europe à coups de pédale de Florence Ramel

Florence RAMEL

L’Europe à coups de pédales..

294 pages, 12,50 €, Autoédition
disponible auprès de l’auteure ou sur son site.

Sans expérience vélocipédique, sans téléphone mais avec un enthousiasme et une volonté sans bornes, Florence, telle une héroïne moderne s’imposant six travaux herculéens, s’en va parcourir l’Europe et en rapporte un texte qui soulève l’enthousiasme, tant par sa délicatesse que par son humour et sa poésie.

Déjà présenté sur le site du Randonneur, ce récit d’une grande humanité, s’inscrit dans une tendance actuelle qui voit de nombreuses femmes voyager en solitaire à vélo et rapporter avec elles un récit de qualité. Hervé Le Cahain en a recensé cinq dont deux figurant dans ce Top 5.


Matthieu STELVIO

Les immensités secrètes.

156 pages, 8,95 €, Books on Demand

Pour son deuxième ouvrage, après « À la poursuite de l’horizon » (2015, 82 pages, Mon petit éditeur), Matthieu, qui s’est visiblement choisi un pseudonyme à la hauteur de son talent, nous raconte la partie scandinave de son périple aller et retour entre Grenoble et Le Cap Nord, lui qui rêve d’un monde fait d’eau et de végétaux, d’animaux et de vagues, de montagnes et de neige, lui qui veut ressentir la pureté des éléments, exister de toutes [ses] forces, vivre en grand !

Les étendues sauvages et désertiques de l’Europe du Nord, et plus spécialement la sauvagerie des fjords norvégiens, vont être pour lui l’occasion de laisser une trace, à travers ce récit superbement bien écrit, empli de poésie et de philosophie de vie, sans tomber toutefois dans l’angélisme, Matthieu se demandant finalement si la course au toujours plus dans laquelle s’est engagée l’humanité, ne va pas conduire à sa perte.

Matthieu Stelvio - les immensités secrètes

MON TOP 5 DES RÉCITS DE VOYAGE À BICYCLETTE 2019

Cette année encore, une bonne quarantaine de récits de voyage à bicyclette ont été publiés en langue française et il n’a pas été possible de les lire tous, d’autant qu’un bon nombre d’entre eux sont parus en fin d’année, rendant ainsi impossible leur sélection dans ce Top 5 annuel.
Cependant, les cinq ouvrages présentés ci-dessous, de manière subjective et par ordre alphabétique, sauront combler le plus exigeant des lecteurs, lui apportant variété et qualité pour de très nombreuses heures de lecture en compagnie de cyclo-voyageurs soucieux de faire partager avec talent leur passion.

Jean-Yves Mounier

Paul BABLOT

Du Mékong à la Place Saint-Pierre.

408 pages, 20 €, Éditions Première Partie.

Paul Bablot a parcouru « 20 000 km à la rencontre des Chrétiens » comme le précise le sous-titre de son récit dans lequel il n’hésite pas à laisser apparaître sa foi – il évoque la Providence, il raconte son bonheur d’assister à la messe dans des lieux souvent improbables, il se place sous la protection du Christ – mais cet aspect, qui pourrait se révéler redhibitoire pour qui ne partage pas ses convictions, fait en réalité la force de ce récit authentique, riche en détails historiques et culturels, qui nous transporte avec entrain dans des pays où chaque rencontre avec une communauté chrétienne, souvent minoritaire, parfois persécutée, est l’occasion d’en apprendre plus sur le dit pays, ses habitants et, parfois, leur relation avec la religion.

Le lecteur ne partagera pas forcément l’analyse politique de l’auteur sur Israël ou le Kosovo, par exemple, mais il ressortira de cette lecture captivante plus oecuménique.. à défaut d’être converti.

Du Mékong à la place Saint-Pierre, Paul Bablot

Six ans à vélo autour du monde, Pascal Bärtschi

Pascal BÄRTSCHI

Six ans à vélo autour du monde.

292 pages, 24 €, Éditions Favre.

« One world, one bike, one dream », le slogan choisi par Pascal pour résumer sa nouvelle vie, traduit de la plus simple des manières l’orientation qu’il souhaite donner à sa vie. Rêvé pendant dix ans, ce voyage lent sur les routes du monde, voulu au départ sans limitation de temps, va transformer durablement le jeune Suisse qui nous propose ici un récit tout en simplicité, écrit avec une certaine « neutralité » propre à sa nationalité et sans doute imposée par la longueur du parcours et la nécessité de le faire entrer dans un livre de trois cents pages abondamment illustré par les photos de l’auteur.

Déjà présenté dans le Randonneur n° 72 de janvier 2020, ce récit autour du monde est appelé à devenir un classique du genre, indispensable dans toute bibliothèque d’amateur du genre.


Johan DAVID

Mon tour du monde à vélo.

192 pages. 17,90 € – Éditions Bonneton.

Format à l’italienne, texte alerte et souvent empreint d’auto-dérision, richesse photographique et qualité de la mise en page, tout est ici mis en œuvre pour rendre ce récit d’un voyage de quinze mois à travers le monde – exception faite de l’Afrique et de l’Amérique du Sud – indispensable et le ranger parmi les réussites de l’année. Les thèmes habituels de ce genre de narration sont abordés avec franchise et sans fioritures inutiles. Obtention de visas, réponses aux sollicitations quotidiennes des autochtones, charme des nuits sous la tente, rien n’échappe à la plume de Johan qui n’oublie pas non plus d’évoquer le problème des chaussettes sèches ou le supplice de manger épicé, rendant ainsi son récit singulier et personnel.

Un ouvrage hautement sympathique qui se lit d’une traite et permet de voyager à distance vers des destinations classiques mais pourtant à redécouvrir lors des longues soirées d’hiver à venir.

Mon tout du monde à vélo, Johan David

Sur les terres des frontières perdues, Kate Harris

Kate HARRIS

Sur les terres des frontières perdues.

368 pages, 22,50 €, Arthaud.

« Voyager à vélo, c’est prendre au sérieux les platitudes de la vie : la faim, la soif, l’amitié, la météo, le clapot du monde sous nos pas. »

Après avoir rêvé de Marco Polo et de voyage vers Mars, Kate découvre le voyage à vélo et sa « quotidienneté » qu’elle résume si bien dans la phrase d’introduction à ce texte. Tibet, États-Unis et surtout routes de la soie entre Turquie, pays en -stan et Chine, elle va, à travers ce récit qui articule éléments autobiographiques et impressions de la route, donner un nouveau sens à sa vie et s’apercevoir, en arrivant en Inde, que « ce n’était pas un but à atteindre, mais une excuse pour partir ». Avec son amie Mel, elle ne savait, dans sa prime jeunesse qu’aller trop loin, elle va ici aller tout simplement très loin pour s’interroger sur ce que sont les frontières, matérielles ou humaines, sur la nécessité de rester émerveillée, sur le besoin impératif d’une vie pleine de défauts.

Un très beau témoignage à déguster goulûment, comme une existence dévorée à pleines dents.


Emmanuel RUBEN

Sur la route du Danube.

608 pages, 23 €, Payot.

Remonter le cours du fleuve comme on remonte le cours de l’Histoire ; aller à rebours pour mieux appréhender la source, celle du fleuve mais aussi, et surtout, celle de l’identité européenne. Comprendre comment l’Est, pourtant peu considéré dans l’histoire officielle du Vieux Continent, fait partie intégrante des racines européennes et l’a enrichi au fil des siècles. Le projet d’Emmanuel Ruben est vaste, ambitieux, original et de sa pédalée le long du fleuve mythique, il va rapporter ce texte dense et extrêmement documenté qui demandera certes un effort de la part du lecteur mais qui lui procurera ensuite d’indicibles joies.

Présenté dans le Randonneur n° 71 de septembre 2019, cet « objet hybride entre le roman-fleuve, le manuel d’évasion – sorte d’usage de l’Europe à bicyclette – et l’atlas géopoétique » restera longtemps dans la mémoire de quiconque aura osé y plonger.

Sur la route du Danube, Emmanuel Ruben

Mon TOP 5 des récits de voyage à bicyclette 2018

Cette année, Hervé Le Cahain a recensé quarante-sept récits de voyage et même avec son aide et celle de Philippe, le troisième compère de Biblio-cycles, il a été impossible de les lire tous. Pour certains, la simple lecture de la quatrième de couverture ou des extraits publiés sur la toile, était rédhibitoire, pour d’autres, la difficulté de se les procurer les privait d’une meilleure audience.

Toujours est-il que la sélection ci-dessous, présentée par ordre alphabétique, partielle et partiale, sera sans contexte une source de joie et d’évasion pour qui prendra le temps de s’y plonger, un plaisir raffiné comme le livre papier sait encore en offrir.

Jean-Yves Mounier

Alice Baude

Dialogue avec les nuages.

200 pages, 18 €, Éditions Racaille.

Sous-titré « Balade cycliste en Irlande », ce récit, à la croisée du récit de voyage, à l’ambition plutôt littéraire, et du journal de route, recueil d’émotions quotidiennes et spontanées, est une formidable ode à la bicyclette, rédigé avec une délicatesse et une joie de vivre communicatives. Il nous propose un portrait tout en finesse, par petites touches créatives et sensibles, de la côte ouest irlandaise.

« Faire du paysage une poésie », tel est le projet d’Alice, projet qui va se traduire par peintures, dessins et poèmes – lesquels font l’objet d’une édition indépendante – et, naturellement, une narration de grande qualité pour rendre « les sensations du paysage », « siroter avec lenteur le bonheur d’exister » et vivre la difficulté pour mieux appércier la facilité de certaines rencontres, de moments plus apaisés.

Dialogue avec les nuages

Anecdotes plein les sacoches

Aurélia BRIVET

Anecdotes plein les sacoches ou Comment j’ai rejoint l’Islande en solitaire avec le vélo de ma grand-mère.

240 pages, 35 €, auto-édition disponible sur le site de l’auteure.

L’avertissement encadré sur la deuxième de couverture résume à lui seul la teneur de cet étonnant OPNI, objet publié non identifié… « Attention avant lecture de ce livre : risque d’ouverture d’esprit sur le monde réel […] ». Mise en page chaotique, illustrations en tout genre, narration débridée, l’ensemble donne a priori une impression de grand désordre à laquelle il convient de ne pas céder puisque l’ambition d’Aurélia est bien de nous emmener dans son monde, rempli d’imagination, de fantaisie et d’amour de la vie.

Un livre tout à fait à part, réjouissant et « fortement déconseillé aux personnes qui ne savent pas prendre leur temps » déjà présenté dans le Randonneur n° 69 de janvier 2019.


Joshua CUNNINGHAM

Un globe-trotter à vélo.

264 pages, 25 €, Gallimard.

Quasiment chaque année, l’édition consacrée au voyage à vélo nous offre ce qu’il est convenu d’appeler un beau livre. Beau par sa taille, ses photos, la qualité du papier, ce qui ne signifie pas automatiquement bon livre par sa valeur littéraire ou narrative.

Le récit de Joshua présenté ici appartient à la catégorie plus rare des beaux livres bien écrits qui apportent à leur lectorat informations sérieuses sur le voyage, sur les pays traversés, sur le quotidien du voyageur cycliste, le tout agrémenté de photos superbes et bien mises en valeur par la maquette aérée et originale de l’ouvrage.

Déjà présenté dans le Randonneur n° 68 de septembre 2018, ce « trois en un » mérite une place de choix dans la bibliothèque de tout amateur de voyage en général, à vélo en particulier.

Un globe-trotter à vélo

Bicyclettres

Jean-Acier DANÈS

Bicyclettres.

224 pages, 17 €, Éditions du Seuil.

Pendant deux ans, Jean-Acier Danès, alors âgé de dix-huit ans est parti à la rencontre des écrivains qu’il affectionne, « pour l’humanité indélébile dont ils ont fait preuve ». Lieux de vie, d’écriture et de sépulture de Paul Valéry, Victor Hugo, Jules Verne – pour n’en citer que quelques-uns – n’auront bientôt plus de secret pour lui et pour Causette, sa bicyclette dont le nom n’a sûrement pas été choisi au hasard !

Lors de ces rencontres d’un instant ou de quelques jours, l’auteur va découvrir également ce qu’est le voyage à vélo, « les petits détails qui font une joie grandiose », la liberté de voyager à bicyclette, les mystères de la route de nuit mais aussi l’ennui de longues plaines désespérément plates, l’omniprésence des voitures dans les « années autoroute », le départ chaque matin.

À travers sa déambulation littéraire, Jean-Acier nous propose une géographie de la France des plus originales, en « suivant les lignes noires des livres » qu’il aime.


Marc JUNCKER

Histoires de voyage.

232 pages, 18,90 €, St Honoré éditions.

L’auteur nous livre une série d’anecdotes sur le voyage, la plupart vécues sur l’Eurovélo 6 entre Nantes et Mulhouse, tronçon qu’il se plaît à parcourir de manière très régulière. Il nous les livre avec humour et ironie, alternant de belles observations sur le quotidien du cyclo-campeur, les rencontres journalières, le bivouac et les autres usagers de la route dont ces « aventuriers des temps modernes », camping-caristes envahisseurs, trop souvent peu respectueux des règles élémentaires de la vie en société.

Le lecteur ne partagera pas forcément les vues de Marc Juncker sur la société actuelle mais son « récit d’aventures » conduira au moins à y réfléchir. Ce témoignage montre également que pour faire un beau voyage, il est inutile de partir vers de lointaines contrées exotiques et de chercher à tout prix le dépaysement.

Histoires de voyage

Mon TOP 5 des récits de voyage à bicyclette 2017

Cette année encore, plus de quarante récits de voyage ont vu le jour, je ne les ai malheureusement pas tous lus, certains étant difficiles à se procurer, d’autres trop chers, d’autres peu attirants par les extraits disponibles ou le thème choisi. Ce qui est certain, c’est que cette sélection annuelle, partielle voire partiale, recense de bons ouvrages, bien écrits, bien mis en page, source d’indéniables délices de lecture.

Jean-Yves MOUNIER

 

Vel'horizons Europe

 

Olivier BOURGUET
Vél’Horizons Europe
De la Loire à la mer Noire par l’EuroVélo Route n° 6

 

 

Raconté par le pater familias, photographe de son état, trop souvent absent du domicile et en quête de «rachat», ce récit sur l’un des itinéraires cyclables les plus fréquentés d’Europe se dévore littéralement et donne envie d’y aller voir par soi-même, il nous montre une famille belge attachante et soudée qui, malgré la difficulté pour les parents de gérer les enfants 24 heures sur 24, va profiter à fond de l’extraordinaire chance de pouvoir tout partager, tout vivre, tout vaincre, ensemble !
Très bien documenté sur les lieux traversés, leur histoire et leur géographie, enrichi de cahiers photographiques de belle qualité, ce récit est à lire absolument, que vous envisagiez ce périple en famille, en couple ou en solitaire ou pour le simple plaisir de la lecture…

 

352 pages, 23 €

Nouvelles Éditions Pages du Monde

 

 

 


 

Un an à vélo

 

Martijn DOOLAARD
Un an à vélo
D’Amsterdam à Singapour

 

 

 

LE beau livre de l’année, cadeau idéal à faire à tout amateur de voyage, de belles photographies et d’aventures cyclistes. Son grand format (24 x 32 cm) permet la reproduction en pleine page, et souvent double page, des superbes clichés de l’auteur, le texte, intégré avec sobriété dans la page, se lit avec grand plaisir et sait aller à l’essentiel, nous laissant découvrir un cyclo-voyageur novice, qui va pourtant parcourir 16 000 kilomètres en un an, allant de pays en pays, de rencontres en rencontres, lui qui n’avait jamais passé plus d’un mois loin de chez lui !
Cet ouvrage hors du commun se termine par cette question que se posent nombre de voyageurs au long cours à leur retour : combien de temps vais-je tenir en place, avant que l’envie de repartir me démange ? Nous, nous sommes preneurs d’un autre livre de cette qualité !

 

368 pages, 35 €

Hachette Guides Bleus

 

 


 

 

Le trip à la mode de Caen

 

 

Isabelle, Antoine, Adèle, Gabriel et Félicie PÉRUS
Le trip à la mode de Caen
Carnet d’une famille en voyage à vélo

 

 

2 adultes, 3 enfants, 2 tandems et 1 vélo en partage, voici donc l’équipage hors norme qui s’en va, pendant un an, parcourir les chemins d’Amérique du Sud, de Nouvelle-Zélande et de Nouvelle-Calédonie. Le titre teinté d’humour de ce récit à 10 mains – chaque participant intervient à un moment ou à un autre dans l’écriture – avait d’abord attiré mon attention avant que je me plonge avec gourmandise dans les aventures de la famille Pérus, racontées à partir des notes publiées sur son blog et peu remaniées pour en garder la spontanéité.
Beaucoup de photos, un texte bien rythmé par la diversité des écritures et leurs contenus, un beau témoignage de ce que peut être un voyage à bicyclette en famille sur des terrains pas forcément réputés d’un abord facile !

 

 

420 pages, 20 €

Éditions du Chameau

 


 

8493

 

 

Nikola SANZ
8493

En 2015, Nikola va, après un voyage aller en avion, rejoindre, au départ de l’Inde, sa Suisse natale à bicyclette, en solo, au terme d’un voyage dont le kilométrage donnera le titre à l’ouvrage très original qu’il en ramène. Original par son graphisme d’abord, la couverture est un excellent exemple du travail réalisé par Nicolas Polli, par sa maquette ensuite qu’il a voulu extrêmement dépouillée pour mieux mettre en valeur les photos du voyage et enfin par le style épistolaire qu’il a choisi pour entrer en relation avec son lectorat. Mais la plus grande originalité est le nombre de pages blanches présentes au sein de l’ouvrage, amenant le lecteur à se demander si son exemplaire ne présente pas un défaut d’impression…
Un choix tout à fait assumé par Nikola qui incite à voir dans ces pages blanches l’espace géographique et temporel qui existe entre chaque cliché. Un livre à part donc, qui surprend, déroute parfois mais se révèle indispensable.

 

240 pages, 30 €

auto-édition disponible sur le site dédié http://www.8493.ch/

 

 

 


 

Les rayons de la liberté

 

 

 

Jacques SIRAT
Les rayons de la liberté

Mon tour du monde à vélo

 

Après son Cyclo-nomade de 2005 qui nous a entraîné avec l’auteur dans 7 ans de voyage autour du monde, Jacques nous revient avec ce nouveau récit, témoignage de 5 années d’errance cyclo-voyageuse qui se termineront de façon brutale par un accident au Kenya qui aurait pu lui être fatal.
Un récit de grande qualité qui fait l’objet d’une présentation détaillée dans les pages Bibliothèque du Randonneur n° 67.

 

 

192 pages, 25,90 €

Rouergue

Mon TOP 5 des récits de voyage à bicyclette 2016

En 2016, sont parus plus de 40 récits de voyage à bicyclette.
Comme je ne les ai pas tous lus, je vous propose ci-dessous une sélection forcément subjective et incomplète mais qui vous assurera, à n’en pas douter, de nombreuses heures de lecture passionnantes au cours desquelles l’amour de la bicyclette côtoie le goût des mots, une sélection pour voyager au cœur de cet hiver qui s’annonce long et rigoureux…
Une sélection présentée par ordre alphabétique des auteurs, sans classement donc, chaque ouvrage présentant une spécificité et ne pouvant être comparé à d’autres.

Jean-Yves MOUNIER

 

Carlos Bossouvi - Un défi solidaire - livre de voyages à vélo

 

Carlos BOSSOUVI
Un défi solidaire
6500 km à vélo du Bénin à la France

 

 

Pour un cyclo-voyageur occidental, partir à bicyclette vers l’Afrique est devenu chose courante, même si ce continent ne figure pas parmi les destinations favorites des cyclistes. Pour un Africain, pédaler du Sud vers le Nord, du continent noir vers l’Europe, est un tout autre défi : regards de ses compatriotes peu habitués de la chose, difficultés administratives souvent liées à l’ignorance ou la bêtise de fonctionnaires étroits d’esprit, accueil des nantis européens suspectant quelque immigration illégale, tout devient plus difficile pour Carlos qui nous livre ici un témoignage authentique et nous invite à la réflexion sur notre monde actuel et l’importance toute relative accordée aux valeurs humaines.

 

134 pages, 17 €

Autoédition disponible auprès de l’association Jar’Nati

Disponible sur le site http://www.jarnati.fr/

 

 

 


 

COCHET - Si vis pacem, pars à vélo - livre de voyages à vélo

 

Tchandra COCHET
Si vis pacem, pars à vélo

Tchandra veut partir, il veut partir mais pas n’importe où, vers l’Inde, le pays de son grand-père, là où il espère trouver de nouvelles motivations à sa vie débutante d’adulte. Julien veut lui aussi partir, mais à vélo, peu lui importe la destination. Ce sera donc pour les deux amis, et Pablo le troisième larron, l’Inde à bicyclette au départ de l’Isère, un voyage initiatique qui se vivra à trois, à deux ou seul selon les circonstances, qui amènera Tchandra à quelques belles réflexions sur la pratique de la bicyclette, l’hospitalité des peuples et le sens à donner à sa vie. Textes, cartes et dessins rendent ce livre très attachant et nous présente un être d’une grande humanité.

360 pages, 20 €

Autoédition disponible chez l’auteur tchandra@hotmail.fr

 


 

 

Daniel François A vélo - livre de voyages à vélo

 

 

Daniel FANÇOIS
Les voiles à vélo
1200 jours à vélo en Amérique latine sur deux roues

 

 

Nouvelle édition d’un livre paru en 2011, ce texte pourrait être présenté comme l’archétype réussi des récits de voyage, en tout cas tel que je me les imagine : descriptions de paysages, portraits sensibles des populations rencontrées, situation géopolitique du pays et influence sur la vie quotidienne des autochtones et du voyageur, rôle de la bicyclette dans le périple. Tout ceci ne serait cependant rien sans un certain talent d’écriture, sans une capacité sobre mais évocatrice de raconter, d’emporter le lecteur avec soi, de faire vivre le récit. Pari réussi pour Daniel que nous suivons allégrement tout au long de ces trois années sur le continent sud-américain.

 

 

184 pages, 12 €

Autoédition disponible chez l’auteur dafrancois.2010@gmail.com

 

 


 

Guay Devenir Invincible - livre de voyages à vélo

 

 

Michel GUAY
Devenir invincible
Un grand voyage vers l’Inde

 

 

Pour cet auteur, le vélo n’est qu’un moyen de transport comme un autre, il utilisera pour ses trois voyages successifs tout ce qu’il existe en matière de transport et n’hésitera pas à se défaire de son deux-roues quand cela s’avérera nécessaire, pour en acquérir un nouveau ensuite, sans état d’âme. Il faut dire que nous sommes à la fin des années 1970, début des années 1980 et que, comme pour beaucoup de jeunes de cette époque, la possession matérielle n’est pas une valeur tutélaire et que la découverte du monde est un enjeu bien plus important. Michel fait revivre avec talent cette époque à travers ses voyages qui lui permettront enfin d’orienter sa vie dans le sens souhaité, en évoquant avec sensibilité mais aussi lucidité la liberté sexuelle, les drogues, le refus de toute contrainte… toute chimère dont il analyse finalement les limites. Au-delà d’un récit de voyage, un récit de vie.

368 pages, 23 €

Chez Elytis http://www.elytis-edition.com

 

 


 

Myriam Walter - une famille autour de la Méditerranée à vélo - livre de voyages à vélo

Myriam WALTER
Une famille autour de la Méditerranée à vélo

 

Forts de leur précédente expérience à travers les Amériques, Myriam et son compagnon Arnaud , repartent sur les routes, mais depuis 2008, la famille s’est agrandie et c’est désormais un convoi de quatre personnes qui se lance à l’aventure, Noémie et Romane, respectivement quatre et deux ans, découvrant de fait les aléas du voyage, sa routine, ses rituels mais surtout ses inattendus qui font que chaque voyage est unique et ne se vit que dans le moment présent. L’aspect intergénérationnel de ce périple se verra même accentué par l’arrivée de la mamie sur une partie du trajet méditerranéen, transformant cette aventure en véritable épopée familiale, dans laquelle la présence d’enfants modifie le regard des populations rencontrées et transforme chaque étape en une expérience de vie pour parents et enfants.

 

242 pages, 24 €

Autoédition disponible chez l’auteur tandaimenature@net-c.com

Quoi d’neuf

Abonnement RSS


Les dernières mises à jour du site

Abonnez-vous au flux RSS


22 février 2024Présentation de la rencontre nationale de Loches.
Annonce : Partage d’un emplacement de camping à Loches.
13 févrierPrésentation de la première rencontre régionale de l’année en Maine-et-Loire.
Livres : Le top 5 des récits de voyage à bicyclette 2023.
9 févrierCalendrier des rencontres de l’année : Ajout de deux nouveaux rendez-vous.
Venez nous retrouver au festival du voyage à vélo.
25 janvierAnnonce : Une randonneuse 650B à vendre.
10 janvierLa bibliothèque des livres présentés dans la revue de janvier.
Annonce : Chaussures et paire de sacoches à vendre.
23 décembre 2023Présentation du numéro 84 de notre revue de janvier 2024.
Mise à jour de l’index de tous les articles publiés depuis 1993.
Abonnés : Compte-rendu de la dernière réunion du comité de rédaction.
13 décembreAbonnés : Les lettres d’information sont désormais consultables ici.
6 décembreNouvelle annonce : Livres de voyage à vélo à vendre.
29 novembreUne nouvelle annonce.
24 novembreNouvelles photos de la rencontre dans les Cévennes de juin dernier.
Une nouvelle annonce
13 novembreLe coin des livres : Des Amis du Randonneur publient.
Une nouvelle annonce.
5 octobreDécouvrez le numéro 83 arrivé dans les boîtes aux lettres de nos abonnés.
La bibliothèque des livres présentés dans ce numéro.
Nouvelle annonce : Anciens numéros du Randonneur à vendre.
22 septembrePhotos de la rencontre régionale en Vendée du 2 au 4 septembre.
Nouvelle annonce : Randonneuse à vendre.
20 septembreNouvelles photos de la rencontre régionale de Évron des 9 et 10 septembre.
14 septembrePhotos de la rencontre estivale de Montgivray du 12 au 19 août.
Annonce : Livres à vendre.
12 aoûtAnnonce : Tandem à vendre.
Annonce : Randonneuse Berthoud à vendre.
28 juilletHumour : Suivez les aventures de Janis fait du vélo par Heffe.
10 juilletRéédition du livre d’Abel Lequien, Passion de la randonnée.
5 juilletPhotos de la rencontre régionale dans le Champsaur des 10 et 11 juin.
16 juin 2023Photos de la rencontre régionale de Nant du 31 mai au 4 juin.
11 juinPhotos de la rencontre Aubracœur de Nasbinals du 23 au 29 mai.
Abonnés : Comptes-rendus de l’assemblée générale et du comité de rédaction.
8 juinToutes les photos de la rencontre nationale de Lathus.
5 juinPrésentation de la rencontre régionale “En pays sablais” du 2 au 4 septembre.
Photos de l’assemblée générale des Amis du Randonneur du 18 mai.
4 juinPhotos de la rencontre régionale de Brion-près-Thouet du 13 au 15 mai.
31 maiPhotos de la rencontre régionale de Bléré des 13 et 14 mai.
30 maiToutes les photos de la rencontre régionale “Les Cotentines”.
28 maiDeux nouvelles annonces.
5 maiLe coin des livres : Dernier partage de Paul Fabre.
25 mars 2023Pétition : Sauvons le vrai camping !
26 févrierLe coin des livres : Des Amis du Randonneur publient.
6 févrierBilan de notre présence au festival du voyage à vélo de Vincennes.
4 févrierLivres : Le top 5 des récits de voyage 2022.
19 janvierTriste nouvelle : Paul Fabre s’en est allé.
13 janvier 2023Abonnés : Compte-rendu de la réunion du comité de rédaction du 8 décembre.
26 décembre 2022La bibliothèque des livres présentés dans le numéro de janvier.
Index de tous les articles publiés depuis le numéro 1 de 1993.
7 novembreRevivez par l’image toutes les rencontres de l’année.
13 octobrePhotos de la rencontre régionale en Haute-Loire.
8 octobrePhotos de la rencontre régionale de Fresnay-sur-Sarthe.
6 octobrePhotos de la rencontre régionale dans les Yvelines.
La bibliothèque des livres présentés dans la revue de septembre.
23 septembrePhotos de la rencontre régionale de Mansle (Charente).
21 septembreEn complément de la revue de septembre : La rencontre nationale vue par Roland.
17 septembrePhotos de la rencontre régionale de Castelnau-Montratier.
Photos : Voyage en cyclo-camping au nord de la Norvège.
14 septembreLe coin des livres : Vélocio – Le seigneur des cyclos
10 septembrePrésentation de la rencontre régionale en Haute-Loire du 7 au 9 octobre.
20 juillet 2022Suivez les Amis du Randonneur sur Facebook et Instagram.
19 juilletNouvelles photos de la rencontre régionale de Bellême.
9 juilletPhotos de la rencontre régionale à Valbonnais.
18 juin 2022Toutes les photos de la rencontre nationale de Briare.
8 juin 2022Photos de la rencontre régionale de Châteauneuf-sur-Loire.
6 juin 2022Photos de l’assemblée générale des Amis du Randonneur du 26 mai.
23 avril 2022Nouvelles photos de la première rencontre de l’année : Les Cotentines.
9 février 2022Livres : Le top 5 des récits de voyages publiés en 2021.
29 janvier 2022Nouvelle annonce : Trike Asub à vendre.
31 décembre 2021Appel d’Alain pour faire renaître la rubrique “Cyclotechnie”.
30 décembre 2021Un livre, un auteur : Voici des Ailes de Maurice Leblanc.
28 décembre 2021Le coin des livres : La bibliothèque du Randonneur.
18 décembre 2021Abonnés : Compte-rendu de la réunion du comité de rédaction du 4 décembre.
3 décembre 2021Présentation du nouveau livre regroupant des écrits de Pierre Roques.
27 novembre 2021Nouveauté : Une carte pour localiser les itinéraires publiés.
15 octobre 2021Photos : Voyage à vélo au cœur du Massif Central.
5 octobre 2021Présentation du Livre d’Or de la confrérie des 650.
30 septembre 2021 Humour : Janis fait du vélo.
15 septembre 2021Photos de la rencontre à Sargé-sur-Brayé des 4 et 5 septembre.
22 juillet 2021Photos de la rencontre régionale de Arc-en-Barrois de début juillet.
14 juillet 2021Photos de la rencontre régionale de Rosans des 26 et 27 juin.
9 juillet 2021Photos de la rencontre régionale de Aspres-les-Corps des 19 et 20 juin.
30 juin 2021Photos de la rencontre régionale de Lyons-la-Forêt du 12 au 14 juin.
8 juin 2021Photos de la rencontre régionale dans le Lot des 29 et 30 mai.
Nouvelles photos de Aubracoeur 2021.
3 juin 2021Toutes les photos de la rencontre nationale à Saint-Romans, en Isère.
2 juinSuivez-nous sur Instagram : amis_du_randonneur.
22 mai 2021Abonnés : Résultats du vote par correspondance.
4 mai 2021Un ancien numéro en libre lecture.
8 février 2021Présentation du livre de François Piednoir et Gilbert Vincent : Pédaler + intelligent.
21 janvier 2021Livres : Le top 5 des récits de voyages publiés en 2020.
30 novembre 2020Le Randonneur est triste : Abel Lequien s’en est allé.
25 novembre 2020Diaporama : Voyage à vélo en Arménie.
Le coin des livres : Rétro Vélo.
17 novembre 2020Un livre, un cycliste.
11 novembre 2020Photos : Randonnées en Islande.
2 novembre 2020Un texte de Guy : Un regard sur la rencontre régionale “Les Cotentines”.
27 octobre 2020Photos de la rencontre régionale en Haute-Loire.
9 octobre 2020Photos de la rencontre régionale dans le Loiret.
5 octobre 2020Photos de la rencontre régionale “Les Cotentines”.
1er octobre 2020Photos de la rencontre régionale dans le Calvados.
27 septembre 2020Photos de la rencontre régionale dans les Deux-Sèvres.
31 juillet 2020Itinéraire : 60 km de balade dans la Manche.
24 juin 2020Raymond Henry, membre de notre comité de rédaction, nous a quitté.
3 juin 2020Photos de l’Aubrac : Aubracœur 2020.
24 mai 2020Où se situe le col du Paradis en couverture de la revue de mai ?
10 mai 2020Récit : Voyage le long du canal du Midi.
6 mai 2020Histoire : Parcourir le Jura et les Alpes en 1928.
28 avril 2020Humour : Voyager en temps de confinement.
25 avril 2020Le coin des livres : Spécial confinement.
7 avril 2020Le coin des livres : Présentation d’une nouvelle publication.
Une nouvelle annonce.
27 mars 2020Diaporama : Une odyssée familiale cyclo-éducative.
10 mars 2020Photos de la première rencontre régionale 2020 en Brionnais.
25 février 2020Le coin des livres : une nouvelle publication.
27 janvier 2020Livres : Une sélection de récits de voyages à vélo.
3 janvier 2020Photos : Un voyage dans le nord de l’Espagne.
30 décembre 2019Texte de Paul Fabre : Les premiers récits cyclistes.
22 novembre 2019Paris-Rouen en vélocipède.
20 novembre 2019Livre : Un touriste & autres textes de Adolphe d’Espinassous.
2 novembre 2019Livre : Paul Fabre, Ami du Randonneur, publie.
23 octobre 2019Photos de la rencontre régionale à Dourdan des 28 et 29 septembre.
6 octobre 2019Photos de la rencontre régionale à Mens des 21 et 22 septembre.
3 octobre 2019Photos de la rencontre régionale à Belley des 14 et 15 septembre.
30 septembre 2019La bibliothèque du Randonneur.
15 septembre 2019Photos de la rencontre régionale en Bretagne du 6 au 8 septembre.
12 septembre 2019Compte-rendu de l’assemblée générale 2019 des “Amis du Randonneur”.
10 septembre 2019Photos de la rencontre régionale de Chaumont-sur-Loire du 31 août.
2 août 2019 Vous souhaitez nous faire connaître votre “p’tit coin méconnu” ?
29 juillet 2019Cyclotechnie : Le boîtier de pédalier à engrenages Pinion.
16 juillet 2019 Nouvelles photos de la rencontre régionale sur l’Aubrac du 19 au 26 mai.
5 juillet 2019 Nouvelles photos de la rencontre régionale de Vensac des 18 et 19 mai.
3 juillet 2019Consultez le livre d’or de la rencontre nationale de Monpazier.
Photos de la rencontre régionale de Montreuil-Bellay des 15 et 16 juin.
2 juillet 2019Photos de la rencontre régionale en Seine-et-Marne des 15 et 16 juin.
20 juin 2019Photos de la rencontre régionale “Les Cotentines” du 8 au 10 juin.
19 juin 2019Toutes les photos de la rencontre nationale de Monpazier.
10 juin 2019Photos de l’assemblée générale de Monpazier du 30 mai.
3 mai 2019Hommage à Max Audouin
3 mars 2019Hommage à Paul Bosc.
15 janvier 2019Hommage à Serge Calonne.

La bibliothèque du Randonneur

Logo bibliothèque

Dans la bibliothèque du Randonneur n° 67 d’avril 2018, vous pourrez découvrir :

 


Vous voulez en savoir plus ?
Abonnez-vous et découvrez les chroniques complètes de ces livres
et beaucoup d’autres choses dans les pages du Randonneur.

 

Jean-Yves MOUNIER

Photos de la rencontre régionale à Nant (Aveyron)

Causses – Aigoual – Cévennes

Du 31 mai au 4 juin 2023

Au pied du causse du Larzac et des Cévennes, la vallée de la Dourbie riante et verdoyante est un agréable lieu de villégiature. La bourgade de Nant recèle tous les types d’hébergement et possède un réseau de commerce complet.

C’est un lieu idéal pour une prospection en étoile, les fonds de vallées sont faciles à cycler et les plateaux alentours moyennement élevés.

Photos de Pierre Michel ajoutées le 23 novembre 2023
Cliquez sur les photos pour les agrandir puis utilisez les flèches pour les faire défiler.

Mercredi 31 mai

Vallées de la Dourbie et du Trévezel

Photos Marilou Cauchon (MLC)
et Jean-Marie Rogez (JMR)

Les tours de Cantobre (JMR)
Maggy admire cette cité templière (JMR)

Jeudi 1er juin

Les causses
de Campestre et du Larzac 

Photos Marilou Cauchon (MLC)
et Jean-Marie Rogez (JMR)

Rempart de Ste Eulalie (JMR)

Vendredi 2 juin

Les cités templières

Photos Marilou Cauchon (MLC)
et Jean-Marie Rogez (JMR)

Samedi 3 juin

Les corniches du Larzac 

Photos Marilou Cauchon (MLC)

Corniche du Rajol (MLC)
Abîme de Bramabiau

Dimanche 4 juin

Le Causse Noir et les gorges du Trévezel

Photos Marilou Cauchon (MLC)


Le détail des parcours est à télécharger ici ou depuis la page réservée aux abonnés.

Photos de la rencontre régionale à Carentan-les-Marais (Manche)

Les “Cotentines”

Du 5 au 8 mai 2023

Photos de Pierre Michel
Cliquez sur les photos pour les agrandir puis utilisez les flèches pour les faire défiler.

Première journée : Plages et souvenirs
Photos de Christian Lebeau (CL) et Philippe Merriaux (PM)
Cliquez sur les photos pour les agrandir puis utilisez les flèches pour les faire défiler.

Seconde journée : Vie sauvage
Photos de Christian Lebeau (CL) et Philippe Merriaux (PM)
Cliquez sur les photos pour les agrandir puis utilisez les flèches pour les faire défiler.

Troisième journée : Terre et marais
Photos de Christian Lebeau (CL) et Philippe Merriaux (PM)
Cliquez sur les photos pour les agrandir puis utilisez les flèches pour les faire défiler.

Quatrième journée : Un petit tour dans le Calvados
Photos de Christian Lebeau (CL) et Philippe Merriaux (PM)
Cliquez sur les photos pour les agrandir puis utilisez les flèches pour les faire défiler.


Le descriptif des itinéraires de la rencontre est à télécharger ici ou depuis la page réservée aux abonnés.