Le Randonneur

Hommage à Max Audouin

A Max

Par Marie-Lou Cauchon

Le 4 avril dernier, notre ami Max partait avec ses camarades du club de Villers-Saint-Paul, dans l’Oise, pour une belle matinée de vélo, quand ce qui ne devait pas arriver arriva. Un trou dans la descente rapide de la Pierre Turquaise de la forêt de Carnelle, près de Beaumont-sur-Oise, fit chuter Max. La chute aurait été banale sans la présence d’un piquet en métal sur lequel il s’est écrasé. Le piquet a provoqué fracture du bassin, de la colonne et surtout hémorragie interne où il a perdu beaucoup de sang. Pris en charge par un urgentiste qui l’a emmené à l’hôpital de Beaumont, il a ensuite été transporté dans le coma à l’hôpital Beaujon, où il est décédé dans la nuit, à l’âge de 73 ans.

Max Audouin


Max AUDOIN était un cyclotouriste passionné, pratiquant aussi bien le cyclotourisme en famille avec femme et enfants, et plus tard petits-enfants, avec lesquels il partait pour des voyages itinérants, les sorties avec ses copains du club de Villers-Saint-Paul que le tourisme à bicyclette (il venait de terminer le Brevet des Provinces Françaises), ou les longues distances à vélo qu’il affectionnait tant, de celles qui imposent le respect, en référence aux grandes randonnées que sont les 40 heures Vélocio, le Paris-Brest-Paris (6 fois), les diagonales (il avait bouclé à trois reprises la série des diagonales de France), le Tour de France, les Thonon-Trieste, Thonon-Venise…
et que sais-je encore.

J’ai rencontré Max pour la première fois dans l’atelier des cycles Alex Singer à Levallois dont il était un habitué ; Max prenait grand soin de ses machines. Malgré les kilomètres parcourus, ses vélos toujours impeccables faisaient de lui un des meilleurs ambassadeurs de l’artisan-constructeur dont il était devenu l’ami, ne manquant aucun des rendez-vous auxquels il était attaché, comme le « rallye Alex Singer » ou la « randonnée du Souvenir », le 11 novembre à Rethondes.

En digne héritier de Vélocio, Max se définissait par les mêmes qualités que l’on reconnaissait au Maître : convivialité, simplicité, camaraderie, goût de l’effort et respect des autres.

C’était un ami du Randonneur de longue date. Adieu l’ami, tu nous manques déjà.

Max Audouin
Max Audouin

D’autres hommages, ici, sur le site de son club.

Le Randonneur